Égalité entre les étudiant-e-s, abrogation des mesures Guéant !

Publié le par SUD-Étudiant Bordeaux

Le 28 décembre 2011, la loi des finances publiques 2012 a été promulguée, incluant un article créant une nouvelle taxe visant à faire payer aux étudiant-e-s le renouvellement de leurs titres de séjours. Le coût prohibitif de cette taxe, variant de 200 à 385 euros qui viendront s’ajouter aux frais d’inscriptions, a pour objectif évident de dissuader les étudiant-e-s de choisir librement leurs lieux d’études.

 

La manière dont est promulguée cette taxe traduit la lâcheté gouvernementale face à la mobilisation exemplaire des étudiant-e-s étranger-e-s. En effet, quelques jours auparavant, le ministre Guéant avait gratifié les étudiant-e-s de déclarations lénifiantes, en affirmant sa volonté de réviser sa circulaire du 31 mai (dite « circulaire Guéant »), qui vise à empêcher les étranger-e-s récemment diplômé-e-s de trouver un travail dans l’Hexagone. Le ministre a pourtant récidivé sournoisement, en pleine période des fêtes, espérant que cette mesure ne provoque pas de réactions.

 

La présentation récente de la circulaire Guéant nouvelle version ne laisse aucun doute sur la surdité du gouvernement:en effet les précisions apportées ne sont que plus restrictives et discriminantes encore.

 

SUD étudiant lutte et soutient les luttes pour l’égalité entre les étudiant-e-s quelle que soit leur nationalité d’origine et contre les discriminations, notamment de ressources, et la politique migratoire raciste et colonialiste du gouvernement.

rusf2.jpg

Publié dans Sans-papiers

Commenter cet article