L’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (Québec) dans la rue contre la hausse des frais de scolarité

Publié le par SUD-Étudiant Bordeaux

QUÉBEC,


L’ASSÉ dans la rue contre la hausse des frais de scolarité et la rencontre des partenaires en éducation

 

Sur l’appel de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), près de 2500 étudiants et étudiantes sont descendu-e-s dans les rues de Québec aujourd’hui pour dénoncer la prochaine hausse des frais de scolarité et perturber la rencontre des partenaires en éducation. Malgré qu’elle y était invitée, l’ASSÉ a refusé de prendre part à la rencontre, en guise de protestation contre son caractère biaisé et contre une transformation de l’université vers une économie du savoir.

 

Près de 60 000 étudiants et étudiantes étaient en grève pour participer aux différentes actions ayant lieu durant la journée. « Aujourd’hui, nous sommes des milliers dans la rue à crier notre colère au gouvernement libéral Il est grand temps qu’il comprenne que les étudiants et les étudiantes ne veulent pas de ses mesures régressives ! » a déclaré Élise Carrier-Martin, porte-parole de l’ASSÉ.

 

Manif-Asse-Quebec-decembre-2010.jpgLes étudiantes et les étudiants s’indignent de l’intention du gouvernement libéral d’augmenter de nouveau les frais de scolarité. Plusieurs études ont en effet démontré que, malgré une augmentation des prêts et bourses, toute augmentation des frais de scolarité est un frein important à l’accessibilité aux études. « Nous nous opposons fermement à toute hausse des frais de scolarité. Pour nous, l’université doit devenir de plus en plus accessible, pas l’inverse. Il ne faut pas augmenter les frais, il faut les diminuer et atteindre la gratuité scolaire ! » a renchéri Dominique Bordeleau, porte-parole de l’Association générale étudiante du Cégep du Vieux-Montréal (AGECVM), qui s’est jointe à la manifestation de l’ASSÉ aujourd’hui.

 

Les étudiants et étudiantes dénoncent aussi le caractère illégitime de la rencontre d’aujourd’hui. « Cette rencontre n’est qu’une mascarade visant à légitimer une décision prise depuis longtemps. Nous refusons d’y participer et nous la perturberons ! » a soutenu Paul-Émile Auger, porte-parole de l’Association étudiante de sciences sociales de l’Université Laval (AESS-UL), qui unit sa voix à celle de l’ASSÉ aujourd’hui.

 

Cette manifestation se voulait avant tout un avertissement au gouvernement libéral. « Notre mobilisation d’aujourd’hui n’est que le début. Si le gouvernement libéral persiste dans sa volonté d’augmenter les frais de scolarité, il fera face à un mouvement sans précédent. » a conclut Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de l’ASSÉ.

 

Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les cycles d’enseignement supérieur confondus, l’ASSÉ regroupe actuellement près de 45 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Elle milite depuis sa création pour l’accessibilité à un système d’éducation gratuit, public et de qualité.

(...)

Site web : www.asse-solidarite.qc.ca

 

Manif-2-Asse-Quebec-decembre-2010.jpg

Publié dans International

Commenter cet article

Caroline Labourdette 17/12/2010 05:06


Merci pour la soirée père noël, merci pour le manger très bon la musique énorme, je l'ai encore dans la tête, bravo pour l'organisation et à bientôt ;°0


PE 11/12/2010 06:29


http://www.flickr.com/photos/pe-photo/sets/72157625433136273/