Les écrits du CAPES 2013 avancés en juin ? Nouveau communiqué

Publié le par SUD-Étudiant Bordeaux

Le projet de loi de finances 2013 présenté au Conseil des ministres vendredi 28 septembre annonce plus de 43 000 recrutements d'enseignants du secondaire. Le texte prévoit l'organisation d'épreuves d’admissibilité au CAPES en juin 2013, afin de recruter les enseignants destinés à pourvoir les postes dès la rentrée 2014. Cette session serait ouverte aux étudiants en première année de master, avec un stage en responsabilité au cours de l’année de master 2, proposé aux candidats qui auraient été admissibles. Les épreuves d'admissibilité auraient lieu en juin 2014.

Le texte du projet loi mentionne des épreuves "anticipées à juin 2013", et les dernières déclarations de Vincent Peillon vont dans le sens d'un avancement de quelques mois des épreuves d'admissibilité. Les maquettes des master enseignements et des années spéciales de préparation aux concours, ayant été conçues pour des épreuves en novembre 2013, sont dès lors obsolètes. Nous nous alarmons du sort des étudiants (en année spéciale, en première année de master) qui perdent cinq mois de préparation aux écrits. De plus, parmi les étudiants en deuxième année de master, seuls ceux qui n'auraient pas été admis à la session de novembre 2012 pourront s'inscrire aux nouvelles épreuves écrites de juin 2013. Que fait-on de ceux qui ne seront pas admis aux oraux en juin 2013 ? Devront-ils attendre une année entière avant de pouvoir se présenter à nouveau au concours ?

Par ailleurs il est prévu que les étudiants qui seraient admissibles aux écrits en juin 2013 effectuent un service d'enseignement dès septembre 2013 avant d'être admis (ou non) lors des oraux en juin 2014. Ces services d'enseignements s'effectueraient sans le statut d'enseignant, avec une rémunération moindre et sans formation préalable : c'est inacceptable !

Nous exigeons donc que le gouvernement apporte au plus vite des clarifications publiques sur ce projet. 


Nous demandons impérativement le maintien de  la session de novembre 2013.

Commenter cet article