Pas de police sur les campus ! Soutien aux étudiant-e-s de Sao Paulo.

Publié le par SUD-Étudiant Bordeaux

Le 8 novembre, la police militaire brésilienne a expulsé brutalement les étudiant-e-s qui occupaient pacifiquement un bâtiment de l`université de Sao Paulo. L’occupation était tenue depuis une semaine pour protester contre la présence croissante et incessante de la police sur le campus. Cette présence s’était manifestée par des affrontements d’une rare violence le 28 octobre autour de l’arrestation de 3 étudiant-e-s pour une simple consommation de canabis. 

La multiplication des patrouilles depuis septembre fait planer de vieux souvenirs de la dictature militaire chez certain-e-s enseignant-e-s et les intimidations d’étudiant-e-s se multiplient. La politique ultra-sécuritaire et répressive des autorités brésiliennes se montre de plus totalement inefficace voir contre-productive. En effet, suite à la répression policière, un mouvement étudiant d’une ampleur historique se développe sur l’université de Sao Paulo, avec des assemblées générales massives et une extension des revendications.

Les forces de police et la répression n’ont pas leur place à l’université ou à l’école, lieux de partage du savoir et d’émancipation sociale. La Fédération SUD Etudiant condamne cette mise sous tutelle policière de l`Université de Sao Paulo et affirme son entière solidarité avec les étudiant-e-s mobilisé-e-s. Au Brésil comme ailleurs, résistons au régime sécuritaire et policier !

Publié dans International

Commenter cet article