> Pétition pour la réhabilitation et l'aménagement de la gare de Talence/Médoquine

SUD-Etudiant Bordeaux est signataire d'une pétition initiée par le Comité Talençais de Défense des Services Publics (CTDSP) pour la réhabilitation de la gare Talence / Médoquine et l'aménagement d'un pôle d'échange multimodal. La gare de Talence n'est plus utilisée depuis 1949, alors qu'au prix de quelques aménagements (création d'un quai) il serait possible de faciliter les transports et de diminuer les temps de trajet pour de nombreuses de personnes, notamment pour les étudiants qui habitent à Talence ou qui y étudient.

 

Il est possible de signer la pétition ici : http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N21118

 

Nous reproduisons ici un document argumentatif produit par le Comité Talençais de Défense des Services Publics.

 


 

Comité Talençais de Défense des Services Publics (CTDSP)

23 rue du Doyen Vivioz 33400 TALENCE

 

 6ème MODIFICATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME

REHABILITATION DE LA GARE DE TALENCE / MEDOQUINE
AMENAGEMENT D’UN POLE D’ECHANGE MULTIMODAL

 

La gare de la Médoquine en décembre 2011.

 

PREAMBULE

 

Dans le cadre de la 6ème modification du P.L.U. de la CUB, il est prévu page 198 (Orientations d’aménagement urbain) :

  la création de pôle d’échange et d’arrêts de trains au croisement de la voie ferrée dite de ceinture

          avec la ligne de tramway à Le Bouscat/Bruges (route du Médoc)

          avec la ligne de bus à Bordeaux Pins Francs

●  et seulement la création d’arrêts de train (sans pôle d’échange) à Talence Médoquine.

 

Cette différenciation est surprenante puisque la gare de Talence Médoquine

          possède après Bordeaux St Jean le potentiel ferroviaire le plus important de la CUB

          se trouve au croisement de la ligne de bus (liane 8) desservant 2 centres d’attraction majeurs de la CUB (le CHU et le Campus universitaire).

          jouxte un terrain public de 1,2 hectare initialement prévu pour la réalisation d’un pôle multimodal.

 

Enfin Talence est la ville la plus dense de la CUB, mais aussi la seule de la ceinture à ne pas avoir de trains s’arrêtant sur son territoire.

 

LE POTENTIEL FERROVIAIRE

 

A gauche : les 2 voies de la ligne principale

Au centre : l’ancien quai désaffecté encadré par les 2 voies de la ligne de ceinture

A droite au 1er plan : l’ancienne halle à marchandises

A droite au fond : la cour à marchandises – futur parking

 

Située à 4 km de Bordeaux St Jean, la gare de Talence Médoquine a l’avantage d’avoir une plateforme ferroviaire de 4 voies (mais aucun train ne s’y arrête).

 

A)  La ligne principale relie Bordeaux à Arcachon, Mont de Marsan, l’Espagne, les Pyrénées.

La création d’un quai de part et d’autre des 2 voies est possible, ce qui permettrait l’arrêt des trains des 2 sens de cette ligne.

Un passage souterrain relierait le quai extrême aux autres quais et au parking en prolongement de la halle marchandises.

 

B)  La ligne dite de ceinture rejoint la gare de Bordeaux-Ravezies  puis se poursuit vers le Médoc en voie unique.

Les 2 voies encadrent l’ancien quai voyageurs désaffecté depuis 40 ans.

Une remise en état du quai permettrait l’arrêt des 22 trains/jour de la ligne de ceinture sans gêner la circulation des trains de la ligne principale.

Cette desserte peut très vite être réalisée.

 

C) Moyennant la pose de 2 appareils de voie, il est possible de réaliser une gare origine/terminus sur la ligne de ceinture afin de créer une navette reliant Talence à Blanquefort en 25 minutes ; cette navette  emprunterait l’itinéraire direct sans passer par Bordeaux-Ravezies comme il sera prévu dès 2012-2013 avec la création du train-tram Blanquefort Cracovie.

 

D) La cour marchandises serait utilisée pour le stationnement des automobiles.

A noter qu’actuellement il n’y a aucun arrêt de train entre Bx St Jean et Arlac-Mérignac distants de 8 km et qu’à partir d’Arlac-Mérignac les arrêts Caudéran-Mérignac, Bordeaux-Pins Francs, Le Bouscat-Bruges (route du Médoc), Bruges-Terrefort, enfin Blanquefort seront distants de moins de 2 km lors de la création du train-tram.

Il est évident que tous ces pôles d’échange seraient plus efficaces avec la création d’une navette Talence-Blanquefort.

 

LA LIGNE DE BUS

 

Vue aérienne de la gare Médoquine

 

Comme on peut le voir sur la gauche de la vue, un pont aménagé pour la circulation en site propre des bus de la Liane 8 enjambe les 4 voies ferrées au droit de l’extrémité du quai central de la ligne de ceinture.

 

Un site privilégié pour créer un pôle d’échanges (type ARLAC-MERIGNAC ou CENON).

 

Lors de la concertation de la 3ème phase du tramway en 2009, 60 000 étudiants (Bordeaux 1, Bordeaux 2 et Bordeaux 3, BEM), 6 000 collégiens et lycéens (Victor Louis, Kaesler, Lycée Hotelier) et des équipements fortement générateurs de déplacements : le stade Chaban Delmas, le CHR, le CHU, l’hôpital Charles Perrens, la salle de la Médoquine, la clinique Mutualiste et le pôle militaire de la caserne Xaintrailles ont été recensés.

Ce trajet est en grande partie parcouru par la Liane 8.

 

 

LE TERRAIN EN FORME DE TRIANGLE

 

Le terrain public en forme de triangle et situé entre les voies ferrées, la voie du Haut-Brion et la zone bâtie impasse Peybouquey, d’une superficie d’environ 1,2 ha  appartient à la CUB est en cours de réaffectation alors qu’il constitue un terrain idéal pour accueillir la majeure partie des infrastructure d’un pôle multimodal.

Les objectifs et enjeux étant de répondre aux besoins de déplacements et d’offrir une gamme alternative à la voiture  en favorisant  les transports collectifs.

 

Malheureusement la délivrance d’un permis d’aménager le 29 juillet 2011 sur l’ensemble de ce terrain hypothèque sérieusement le projet d’aménagement d’un pôle d’échange, même si la note de présentation du permis d’aménager fait état de l’évolution du secteur de la gare de Talence Médoquine et de l’adoption d’une servitude d’Intérêt Général paraissant insuffisante comparé au potentiel des équipements publiques à réaliser.

 

Extrait du PLU en vigueur : la zone triangulaire concernée apparaît au niveau de la mention « P406 »

LES ACCES ROUTIERS DE LA GARE.

 

 

Le bâtiment voyageurs servait encore de point de vente le 30 novembre 2011. Bien qu’aucun train ne s’arrêtait, 20 258 billets avaient été vendus en 2010 et pourtant il n’y a qu’un seul accès routier : l’avenue de la gare.

On en repart par la rue Lafon, ces 2 voies ne comportent qu’un  sens de circulation.

 

Cette desserte est facilement améliorable

 

  par l’élargissement de l’avenue de la Gare prévue dans la présente modification du PLU  (T5008 de la demande Ta04) et par la mise à double sens de la circulation

   par la modification du sens de circulation de la rue Lafon.

 

La création d’une sortie du parking en direction du rond-point Gallieni/Tauzin en traversant  le terrain en triangle constituerait une amélioration considérable de la fluidité des accès de la gare de la Médoquine dont l’attrait serait bonifié.

 

Nous insistons sur l’urgence de préserver ce bien public pour la création du pôle multimodal.

 

LA DEMANDE DES USAGERS DES TRANSPORTS EN COMMUN

 

 

Face au défi des déplacements dans une métropole en pleine expansion aux deux rocades routières saturées, la valorisation du chemin de fer de ceinture apparaît comme une réponse à la problématique des transports dans la périphérie Ouest de Bordeaux.

 

En outre, la création d’un pôle multimodal accessible ultérieurement aux usagers en provenance du bassin d’Arcachon servira à soulager la ligne B du tramway et à permettre un meilleur accès au Campus universitaire et au CHR.

 

En conséquence, les signataires de la pétition demandent à Monsieur le Commissaire-enquêteur de donner son avis sur leur demande, même si elle ne s’inscrit pas officiellement dans sa mission sur les 2 points suivants :

  création d’un pôle d’échange train/bus à Talence Médoquine

  le gel des terrains  dans le périmètre de la gare de la Médoquine en vue de la création de ce pôle.

 

Ces deux demandes s’inscrivent parfaitement dans l’esprit du S.C.O.T et du P.A.D.D

 

Dans l'intérêt général, Talence Médoquine, situé au coeur d'une zone dense et gourmande en moyens de transport (campus universitaire, C.H.R) est aujourd’hui le seul véritable noeud ferroviaire de communications de la périphérie Ouest.
Pour exploiter ce potentiel ferroviaire et afin de répondre à l'asphyxie des rocades routières historiques, Talence Médoquine doit demain être absolument doté de moyens routiers adaptés à sa capacité de carrefour ferroviaire.
Compte tenu de la saturation actuelle, toute densification doit être précédée de moyens adaptés et durables de transport.

 

 

Le Comité Talençais de Défense des Services Publics (CTDSP)